Home > Accueil > NR-02-2021

NAV CANADA annonce ses résultats financiers pour le premier trimestre​

(Ottawa, le 13 janvier 2021) — NAV CANADA a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le trimestre clôturé le 30 novembre 2020.

Au cours du premier trimestre de l’exercice 2020-2021, la Société a observé une diminution de la circulation aérienne de 58,8 % sur 12 mois, mesurée en unités de redevance pondérées. Les produits de la Société pour ce premier trimestre de l’exercice 2020-2021 ont totalisé 202 millions de dollars, comparativement à 364 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2019 2020. Cette diminution a été entraînée par l’incidence négative importante de la pandémie de COVID-19 sur la circulation aérienne mondiale et l’industrie de l’aviation, et a été en partie compensée par la hausse des redevances dans le cadre de laquelle les tarifs de base ont augmenté en moyenne de 29,5 % en date du 1er septembre 2020.

« Depuis le début de la pandémie, NAV CANADA a pris des mesures sans précédent pour réduire ses charges d’exploitation. Au cours de l’exercice 2020-2021, nous avons continué de mettre en œuvre des mesures de limitation des coûts afin de gérer le ralentissement important de la circulation aérienne dans le contexte toujours changeant de cette pandémie. Ces mesures comprennent l’annonce d’une stratégie de dotation optimale, le lancement d’examens rigoureux et axés sur la sécurité des niveaux de service des tours de contrôle de la circulation aérienne et des aérodromes ainsi que des efforts de restructuration touchant environ 900 emplois à l’échelle du pays », de mentionner Neil Wilson, président et chef de la direction. « Bien que la décision de procéder à ces changements soit très difficile, nous n’avons d’autres choix que de restructurer la Société afin de continuer à rationaliser nos opérations de façon prudente et responsable à la lumière de la réalité actuelle. NAV CANADA se doit de respecter son engagement à exploiter le système de navigation aérienne du Canada de façon sécuritaire et efficace, tout en s’assurant que les services fournis répondent aux demandes du marché. »

En septembre 2020, WestJet a déposé un appel auprès de l’Office des transports du Canada dans lequel le transporteur demande, entre autres, l’annulation des redevances révisées entrées en vigueur le 1er septembre 2020. L’appel alléguait que NAV CANADA ne s’était pas conformée à deux des paramètres concernant les redevances de la Loi sur la commercialisation des services de navigation aérienne civile. Le 12 janvier 2021, l’Office a rejeté l’appel déposé par WestJet et, ce faisant, a maintenu les redevances révisées qui sont entrées en vigueur le 1er septembre 2020.

Les charges d’exploitation pour le premier trimestre de l’exercice 2020-2021 se sont élevées à 309 millions de dollars, comparativement à 369 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2019-2020, en raison des mesures de réduction des coûts mises en place et de la Subvention salariale d’urgence du Canada, qui ont été en partie compensées par les coûts liés aux efforts de restructuration.

Les autres produits et charges pour le premier trimestre de l’exercice 2020-2021 et de l’exercice 2019-2020 ont consisté en une charge nette de 31 millions de dollars.

La Société a inscrit une perte nette (avant la constatation des mouvements nets dans les comptes de report réglementaires, y compris pour la stabilisation des tarifs) de 138 millions de dollars au cours du premier trimestre de l’exercice 2020-2021, contre une perte nette de 36 millions de dollars au cours du premier trimestre de l’exercice 2019-2020.

La Société a enregistré un flux de trésorerie disponible(1) négatif de 146 millions de dollars au cours du premier trimestre de l’exercice 2020-2021, le flux de trésorerie au titre des charges d’exploitation et des dépenses d’immobilisations ayant dépassé les montants reçus au titre des redevances. De plus, la Société a remboursé des prélèvements sur sa facilité de crédit consortiale et a terminé le trimestre avec une encaisse de 320 millions de dollars.

La Société est assujettie à une législation qui réglemente sa manière d’établir les redevances. Le moment de la constatation de certains produits et charges recouvrées au moyen des redevances est enregistré par l’application de mouvements nets dans les comptes de report réglementaires. Un produit de 68 millions de dollars, comparativement à un produit de 39 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2019-2020, a été inscrit au titre des mouvements nets constatés dans les comptes de report réglementaires pour le premier trimestre de l’exercice 2020-2021. Cette variation dans les comptes de reports réglementaires est principalement due à des ajustements de 42 millions de dollars à la stabilisation des tarifs, partiellement annulés par une baisse nette de 13 millions de dollars afin d’ajuster la constatation comptable de certaines transactions aux périodes au cours desquelles elles seront prises en considération pour l’établissement des tarifs.

Les états financiers et le rapport de gestion de la Société pour le trimestre clôturé le 30 novembre 2020 sont disponibles aux liens suivants :

À propos de NAV CANADA

NAV CANADA est une société privée sans but lucratif, créée en 1996, qui fournit des services de contrôle de la circulation aérienne, des services consultatifs d’aéroport, des exposés météorologiques ainsi que des services d’information aéronautique dans plus de 18 millions de kilomètres carrés d’espace aérien intérieur et d’espace aérien international sous contrôle canadien.

La Société est reconnue à l’échelle internationale pour son dossier de sécurité et ses innovations technologiques. Les systèmes de gestion de la circulation aérienne élaborés par NAV CANADA sont utilisés par des fournisseurs de services de navigation aérienne partout dans le monde. 

(1)    Le flux de trésorerie disponible est une mesure financière qui n’est pas liée aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) et qu’utilise la Société pour améliorer la compréhension globale de son rendement financier et d’exploitation. Les mesures financières non liées aux PCGR n’ont aucune signification normalisée prescrite par les IFRS et peuvent donc ne pas être comparables aux mesures similaires présentées par d’autres émetteurs. La Société définit le flux de trésorerie disponible comme étant le solde de trésorerie généré par les recettes tirées des activités d’exploitation, moins les dépenses d’immobilisations, les investissements dans Aireon LLC, les autres investissements connexes et le paiement du principal sur les passifs liés aux contrats de location. La direction accorde de l’importance à cet indicateur, car il aide à mesurer l’incidence de son programme d’investissement sur les ressources financières de la Société.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Brian Boudreau
Gestionnaire, Relations avec les médias
613 563-7303

Ligne d’information des médias : 1-888-562-8226​

Le présent communiqué contient certains énoncés prospectifs, lesquels sont sujets à des risques et incertitudes importants. Les résultats réels peuvent différer sensiblement des résultats indiqués dans ces énoncés prospectifs pour diverses raisons. NAV CANADA décline toute intention de mettre à jour tout énoncé prospectif.