Home > Accueil > Média > NR 13 2016 NAV CANADA annonce ses résultats financiers pour le second trimestre

NAV CANADA annonce ses résultats financiers pour le second trimestre

(Ottawa, le 8 avril 2016) – NAV CANADA (la « Société ») a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le trimestre et le semestre clôturés le 29 février 2016. Les résultats indiquent que la Société continue de contrôler efficacement ses coûts tout en assurant des services de navigation aérienne sécuritaires et efficaces, et montrent une croissance des volumes de trafic aérien de 4,5 % pour le second trimestre de l’exercice 2015-2016 (3,4 % si l’on exclut l’incidence de la journée de plus en raison de l’année bissextile) comparativement à ceux de la même période de l’exercice précédent.

L’exercice de la Société s’échelonne du 1er septembre au 31 août. Au cours du second trimestre de l’exercice 2015-2016, la Société a enregistré un flux de trésorerie disponible(1) négatif de 19 millions de dollars en raison du trafic saisonnier moindre mais un rendement financier solide, tel que le fait voir le compte de stabilisation des tarifs, qui a clôturé le trimestre avec un solde positif(2) de 121 millions de dollars. Après un ajustement aux fins de l’établissement des tarifs, le compte de stabilisation des tarifs affiche un solde « notionnel » positif(2) de 141 millions de dollars, ce qui excède le solde cible de 100 millions de dollars.

« Compte tenu de la vigueur actuelle du compte de stabilisation des tarifs et de nos perspectives financières positives pour les exercices 2015-2016 et 2016-2017, la Société a annoncé aujourd’hui les détails d’une proposition visant, d’une part, à réviser ses redevances au moyen d’une réduction temporaire des tarifs pour une période d’un an et, d’autre part, à réviser ses tarifs de base afin de faire en sorte que les redevances soient établies aux niveaux nécessaires pour répondre aux exigences financières de la prestation des services de navigation aérienne civile », a déclaré Neil Wilson, président et chef de la direction.

« Si elle sont adoptées, ces propositions entreront en vigueur le 1er septembre 2016. L’ajustement temporaire permettra de réduire les redevances pour tous les services durant l’exercice 2016 2017 et représentera une réduction moyenne de 3,7 % par rapport aux tarifs de base actuels. La Société propose également de réviser ses tarifs de base afin de s’assurer qu’ils s’harmonisent avec les coûts. Cette révision proposée entraînera quant à elle une réduction moyenne de 3,9 % par rapport aux tarifs de base actuels, de façon permanente. »

Depuis le 1er septembre 2015, la Société publie ses états financiers conformément aux IFRS (normes internationales d’information financière), ce qui inclut les montants comparatifs pour l’exercice 2014-2015.

Les produits de la Société pour le second trimestre de l’exercice 2015-2016 ont totalisé 309 millions de dollars contre 296 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2014-2015, en raison principalement de la hausse des volumes de trafic aérien.
 
Les charges d’exploitation pour le second trimestre de l’exercice 2015-2016 se sont élevées à 307 millions de dollars comparativement à 300 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2014-2015, en raison principalement des niveaux de rémunération plus élevés et des augmentations inflationnistes.
 
Une charge nette de 25 millions de dollars comparativement à 17 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2014-2015 a été constatée au poste des autres produits et charges nets pour le second trimestre de l’exercice 2015-2016, en raison principalement de gains de change moindres compensés en partie par une baisse des intérêts débiteurs.
 
La Société a inscrit une perte nette (avant la constatation des mouvements nets dans les comptes de report réglementaires, y compris pour la stabilisation des tarifs) de 24 millions de dollars pour le second trimestre de l’exercice 2015-2016 contre une perte nette de 22 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2014-2015.
 
La Société est assujettie à une législation qui réglemente le niveau de ses redevances, et le moment de la constatation de certains produits et charges est ajusté par l’application de mouvements nets dans les comptes de report réglementaires. Une charge nette de 15 millions de dollars, comparativement à une charge nette de 11 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2014-2015, a été inscrite au titre des mouvements nets constatés dans les comptes de report réglementaires pour le second trimestre de l’exercice de 2015-2016. Cette augmentation s’explique principalement par une hausse de 19 millions de dollars des reports de résultats favorables au titre des ajustements à la stabilisation des tarifs, contrebalancée en partie par des ajustements réglementaires de 15 millions de dollars de plus à certaines transactions afin d’ajuster la constatation comptable à la période au cours de laquelle elles seront prises en considération pour l’établissement des tarifs.
 
Compte tenu de ce qui précède, la Société a inscrit une perte nette (après la constatation des mouvements nets dans les comptes de report réglementaires, y compris pour la stabilisation des tarifs) de 39 millions de dollars pour le second trimestre de l’exercice 2015-2016 contre une perte nette de 33 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2014-2015. Comme le second trimestre affiche traditionnellement les plus bas volumes de trafic aérien au cours de l’exercice et étant donné la nature principalement fixe des coûts de la Société, une perte nette était prévue pour ce trimestre.
 
Les états financiers ainsi que le Rapport de gestion de la Société pour le trimestre et le semestre ayant pris fin le 29 février 2016 sont disponibles aux liens suivants :
 
 
Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.
 
(1) Le flux de trésorerie disponible est une mesure financière qui n’est pas liée aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) et qu’utilise la Société pour améliorer la compréhension globale de son rendement financier et d’exploitation. Les mesures financières non liées aux PCGR n’ont aucune signification normalisée prescrite par les IFRS et peuvent donc ne pas être comparables aux mesures similaires présentées par d’autres émetteurs. La Société définit le flux de trésorerie disponible comme étant les recettes tirées des activités d’exploitation, moins les dépenses d’immobilisations et les investissements dans Aireon LLC et autres filiales. La direction accorde de l’importance à cet indicateur car il aide à mesurer l’incidence de son programme d’investissement sur les ressources financières de la Société.
 
(2) Un solde positif dans le compte de stabilisation des tarifs représente un solde créditeur aux comptes de report réglementaires dans le bilan financier de la Société et reflète les montants qui seront remis aux clients par l’entremise de redevances futures.
 
Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
 
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales et affaires publiques
613-563-7520
 
Ron Singer
Gestionnaire national, Relations avec les médias
613-563-7303
 
Ligne d’information des médias : 1-888-562-8226
 
Le présent communiqué contient certains énoncés prospectifs, lesquels sont sujets à des risques et incertitudes importants. Les résultats réels peuvent différer sensiblement des résultats indiqués dans ces énoncés prospectifs pour diverses raisons. NAV CANADA décline toute intention de mettre à jour tout énoncé prospectif.