Home > Accueil > Média > NR 06 2017

NAV CANADA annonce ses résultats financiers pour le second trimestre

 

(Ottawa, le 12 avril 2017) – NAV CANADA a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le trimestre et le semestre clôturés le 28 février 2017. Les résultats reflètent une croissance des volumes de trafic aérien, mesurés en unités de redevance pondérées, de 3,9 % par rapport à la même période de l’exercice précédent (ou de 5,1 % si l’on exclut l’incidence de l’année bissextile sur l’exercice 2015-2016) et indiquent que la Société continue de maîtriser efficacement ses coûts et d’investir de façon stratégique dans ses services principaux tout en assurant des services de navigation aérienne sécuritaires et efficaces.

L’exercice de la Société s’échelonne du 1er septembre au 31 août. Au cours du second trimestre de l’exercice 2016-2017, la Société a affiché un solde de trésorerie de 276 millions de dollars et un flux de trésorerie disponible(1) négatif de 46 millions de dollars en raison d’un trafic saisonnier moindre, mais un rendement financier solide, tel que le fait voir le compte de stabilisation des tarifs, qui a clôturé le trimestre avec un solde positif(2) de 179 millions de dollars, ce qui est supérieur à son solde cible de 101 millions de dollars.

Les produits de la Société pour le deuxième trimestre de l’exercice 2016-2017 ont totalisé 296 millions de dollars contre 309 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2015‑2016, en raison principalement des redevances révisées réduites (de 7,6 % en moyenne) entrées en vigueur le 1er septembre 2016, qui ont neutralisé en partie la hausse de 3,9 % des volumes de trafic aérien.

« Malgré les fluctuations saisonnières des volumes de trafic, nous avons continué de constater une forte croissance du trafic au cours du deuxième trimestre. Cette hausse est attribuable principalement à la croissance des volumes de trafic aérien transatlantique », a déclaré Neil Wilson, président et chef de la direction.

La Société surveille continuellement ses exigences financière et les volumes de trafic et met à jour régulièrement ses prévisions financières pour tenir compte des changements dans la conjoncture économique. « Compte tenu de la vigueur actuelle du compte de stabilisation des tarifs et de nos perspectives financières positives pour l’exercice 2016-2017, la Société examinera au cours du prochain trimestre la possibilité d’apporter des changements à ses redevances qui seraient probablement mis en œuvre en septembre 2017 s’ils étaient adoptés. Nous suivrons cette situation de près au cours des prochains mois », a conclu M. Wilson. 

Les charges d’exploitation pour le deuxième trimestre de l’exercice 2016-2017 se sont élevées à 328 millions de dollars comparativement à 307 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2015‑2016, en raison principalement des coûts accrus des prestations pour les services rendus au cours de l’exercice et des niveaux de rémunération supérieurs. La Société utilise une approche réglementaire pour déterminer l’incidence nette imputée aux recettes nettes (perte) pour couvrir les coûts liés aux retraites. L’objectif de cette approche est de porter comme dépense les coûts de trésorerie de la Société établis selon l’hypothèse de la continuité de l’exploitation ainsi que les cotisations effectuées à titre de paiements spéciaux. Selon l’hypothèse de la continuité de l’exploitation, les cotisations aux régimes de retraite ont été inférieures au cours du deuxième trimestre de l’exercice 2016-2017, et cette réduction des dépenses a été enregistrée comme une augmentation nette des ajustements aux comptes de report réglementaires.

Les autres produits et charges nets pour le deuxième trimestre de l’exercice 2016-2017 se sont élevés à 15 millions de dollars contre 25 millions de dollars pour la même période de l’exercice précédent, en raison principalement d’une hausse des rajustements de juste valeur positifs des placements sous forme d’actions privilégiées d’Aireon LLC découlant de la quatrième tranche du placement effectuée au cours du trimestre et des charges d’intérêts moindres, neutralisées en partie par une hausse des frais d’intérêts nets liés aux avantages sociaux des employés et aux pertes de change plus élevées.

La Société a inscrit une perte nette (avant la constatation des mouvements nets dans les comptes de report réglementaires, y compris pour la stabilisation des tarifs) de 52 millions de dollars pour le deuxième trimestre de l’exercice 2016-2017 contre une perte nette de 24 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2015‑2016.

La Société est assujettie à une législation qui réglemente le niveau de ses redevances. Le moment de la constatation de certains produits et charges recouvrées par l’entremise des redevances est enregistré par l’application de mouvements nets dans les comptes de report réglementaires. Un bénéfice de 18 millions de dollars, contre une perte de 15 millions de dollars pour la même période de l’exercice 2015-2016, a été inscrit au titre des mouvements nets constatés dans les comptes de report réglementaires pour le deuxième trimestre de l’exercice de 2016-2017. Cette variation de 33 millions de dollars dans les comptes de report réglementaires par rapport à la même période de l’exercice 2015-2016 s’explique principalement par une baisse de 16 millions de dollars des reports de résultats favorables au titre des ajustements à la stabilisation des tarifs et par une augmentation nette de 17 millions de dollars des ajustements de reports réglementaires afin d’ajuster la constatation comptable de certaines transactions aux périodes au cours desquelles elles seront prises en considération pour l’établissement des tarifs.

Au cours des six mois ayant pris fin le 28 février 2017, la Société a reçu le capital restant dû de 285 millions de dollars liés aux billets du véhicule d’actifs cadre II de catégorie A-1 et A-2 (212 millions de dollars ayant été reçus au cours du deuxième trimestre de l’exercice 2016-2017). D’affirmer Neil Wilson : « La Société a participé à la restructuration du papier commercial adossé à des actifs (PCAA) commandité par des tiers au Canada en tant que membre du comité pancanadien des investisseurs, et nous sommes fiers de voir que le travail soutenu du comité ont donné lieu à une restructuration qui s’est déroulée tel que prévu. » Le remboursement partiel hâtif des billets d’obligation générale de série MTN 2009‑1 de la Société a été financé à partir des produits de ses placements au titre du PCAA reçus au cours du premier trimestre de l’exercice 2016-2017 et de ses liquidités excédentaires.

Les états financiers et le rapport de gestion de la Société pour le trimestre et le semestre ayant pris fin le 28 février 2017 sont disponibles aux liens suivants : 

 ​Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société du secteur privé qui assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d’information aéronautique, services consultatifs d’aéroport et aides électroniques à la navigation.​

(1)     Le flux de trésorerie disponible est une mesure financière qui n’est pas liée aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) et qu’utilise la Société pour améliorer la compréhension globale de son rendement financier et d’exploitation. Les mesures financières non liées aux PCGR n’ont aucune signification normalisée prescrite par les IFRS et peuvent donc ne pas être comparables aux mesures similaires présentées par d’autres émetteurs. La Société définit le flux de trésorerie disponible comme étant les recettes tirées des activités d’exploitation, moins les dépenses d’immobilisations et les investissements dans Aireon LLC et autres filiales. La direction accorde de l’importance à cet indicateur, car il aide à mesurer l’incidence de son programme d’investissement sur les ressources financières de la Société.

(2)     Un solde positif dans le compte de stabilisation des tarifs représente un solde créditeur aux comptes de report réglementaires dans le bilan financier de la Société et reflète les montants qui seront remis aux clients par l’entremise de redevances futures.


Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
 
Michelle Bishop
Directrice, Relations gouvernementales et affaires publiques
613-563-7520
 
Ron Singer
Gestionnaire national, Relations avec les médias
613-563-7303
 
Ligne d’information des médias : 1-888-562-8226

Le présent communiqué contient certains énoncés prospectifs, lesquels sont sujets à des risques et incertitudes importants. Les résultats réels peuvent différer sensiblement des résultats indiqués dans ces énoncés prospectifs pour diverses raisons. NAV CANADA décline toute intention de mettre à jour tout énoncé prospectif.​